Sélectionner une page

Longtemps oubliée, le chanvre fait aujourd’hui l’objet de toutes les convoitises. Pas toujours pour les mêmes motivations… évidemment. Je vous parlerai ici surtout (pour démarrer) des atouts du chanvre textile 😉 parce que chez Youmiwi c’est notre matière préférée !

Des qualités reconnues

Tout d’abord, il faut dire que ses qualités naturelles sont inestimables. Pour certains spécialistes, il est, avec son proche cousin, le lin, une des meilleures fibres naturelles disponibles sur terre.

Jugez plutôt :

Cette fibre naturellement écologique présente les caractéristiques suivantes :

  • elle ne nécessite pas de produit phytosanitaire;
  • est très économe en eau;
  • est bénéfique dans la rotation des cultures : elle améliore et nettoie les sols et pousse en 120 jours;
  • toutes les parties de la plante peuvent être utilisées (zéro déchets);
  • c’est une plante à capacité de stockage du carbone

A juste titre, elle est aussi reconnue pour ses précieuses qualités naturelles :

  • Hypo-allergénique, anti bactérien et antifongique
  • Thermo- régulateur. Frais en été, chaud en hiver
  • Durable, le chanvre devient même de plus en plus doux et beau au fil du temps

A mon avis, là, vous commencez à voir l’intérêt de cette plante pour développer une marque textile éco-responsable pour le sport. Naturellement supérieur en termes de santé et d’impact environnemental, absorbeur d’humidité, offre ventilation et respirabilité, solide, antimicrobien, oui c’est une fibre de choix pour un vêtement sportif !

C’est un peu la démarche que j’ai faite. Toutes ces informations, je les lisais très régulièrement , des experts du secteur me le confirmaient aussi. Mais j’avais quand même envie et besoin d’aller un pas plus loin.

Rien ne vaut un test en live !

Avant de me lancer réellement sur le sujet. Fallait que je le teste sur le terrain. Bon comme je pouvais manquer un peu d’objectivité, je ne devais pas être la seule à le tester en faisant du sport. Et hop, voilà vite fait des petits cadeaux pour mes sportifs préférés. Des t-shrits en chanvre pour promouvoir la légalisation du cannabis (avec des ados ça marche pas mal, et les plus vieux, eux, ce sentaient finalement assez stylés). Achetés  chez THTC CLothing. A noter que cette entreprise est rankée no1 aux Royaume-Unis par le très intéressant baromètre « ethical consumer UK ».  Si vous vous demandez : « dois-je acheter des Brooks ou des Veja », Cette marque est-elle éthique, un peu ou pas du tout  ?  Allez jeter un œil, vous allez adorer.  Là, je vous file un super tuyau, mais surtout, venez me retrouver pour la suite après .

Revenons à nos sportifs cobays.

Seule contrainte réellement imposée :  des feedbacks !

Le test de l’Ado

Je vous présente le premier sportif en chanvre.

Don, Donat, Donatien, hockeyeur & boxeur, 17 ans. Première réaction négative sur le style. « Mams, dis vraiment pas beau. Le logo est space. Et la taille est trop large. »  Normal, c’est un ado, le look compte. Pour lui, j’avais pas osé choisir un modèle  pro cannabis…  La défense de la jungle, oui, c’est plus soft …

« Là où c’était top, c’est que parfois, j’oubliais de te le mettre dans le panier à linge. » Toujours normal, c’est toujours un ado. « Et j’osais facilement le remettre, il ne sentait réellement pas mauvais. En fait je  trouve cette matière hyper fraîche, assez cool. »

Deuxième test. Une femme.

Une testeuse de choix, Ari, marathonienne (son dernier en 2018), runneuse hyper régulière.  Un métronome. 4 sorties par semaine immanquablement. Le rythme au bout des jambes, la niack dans la tête.

Connaissant son gout pointu et raffiné (certainement une fan de Nike) je lui avais mis en test 2 t’shirts. Un en mélange chanvre & coton bio et le deuxième en pulpe de bois (plus doux au premier contact). Ari est une femme très honnête et très tranchée. Elle ne le cache pas :

 Au début j’ai dû un peu m’habituer à la matière. Mais aujourd’hui,  je  trouve le chanvre hyper frais, toujours à la « juste température » pour mon corps. A l’inverse de la pulpe de bois qui est vraiment très froide.  Assez agréable. Et l’autre bonne surprise : c’est un t’shirt qui se bonifie. Oui de plus en plus doux …

N’oubliez pas que l’objectif de ces tests n’était pas d’évaluer le modèle du t’shirt mais bien la matière. Est-ce que le chanvre est un textile agréable pour faire du sport ? Cet été, je n’avais pas encore de protos à faire tester … je me suis contentée d’acheter en ligne des t’shirts en chanvre, parfois difformes, pas toujours appropriés.

Troisième test : l’homme « classique »

Et enfin, je réservais le t’shirt 100% chanvre pour mon troisième testeur. Eric 56 ans, marcheur (multi récidiviste sur le chemin de St Jacques) et boxeur régulier le dimanche (oui oui, ça peut aller ensemble. On peut être sportif régulier en oeuvrant uniquement le dimanche. L’important c’est le plaisir).

Le témoignage d’Eric illustre bien les les atouts du textile en chanvre :

Le premier mot qui me vient à l’esprit c’est « sec ». Après une bonne séance de défoulement sur un sac de sable, le tee-shirt absorbe l’humidité et surtout (j’ai horreur de ces tissus éponge !) sèche vite. Je peux, sans me changer, aller faire des courses sans honte.

J’ai essayé sur mes séances de boxe plusieurs tissus « techniques » et me suis senti souvent oppressé, moche, sale. J’en étais revenu à un bête t-shirt en coton. L’essai chanvre m’offre une vraie amélioration.

Impatient de l’essayer sur de longues durées de randonnée. Véro m’a même affirmé que je pourrai le porter plusieurs jours sans dégager d’abominables odeurs de transpiration. Je vous tiendrai au courant !

Quatrième test : canicule et running 

Pendant ce temps-là, moi aussi, je continuais mon test perso. Les grandes chaleurs de cet été 2018, allaient être absolument parfaites.  Juillet en Avignon. 1 semaine. Température moyenne 35 d. Entrainement classique de marathonienne en préparation. 4 sorties, 1 longue de 30k, 2 séances d’intervalles, et 1 cool d’une heure. Parfait.  De la sueur. Beaucoup de sueur…

Les conditions étaient parfaites pour relever mon défi. Vous savez ce genre de défi absolument ridicule que des scouts dans un plaisir presque d’humiliation vous lancent. Sauf que moi c’était pas un défi de scout, mais un défi de femme qui veut démarrer sa boîte. Facile : « Véro, le même t’shirt, une semaine tu porteras ET jamais tu ne seras tentée par la machine à laver ». Cela pourrait sembler banal, je vais pourtant vous confier un de mes vrais kifs dans la vie. C’est l’odeur du linge propre. Celui qui sent les nuages, qui s’est imprégné du vent et de la chaleur … Humm, c’est si bon…

Alors, résultat ?

Il faut reconnaître que nos trois testeurs mettaient en évidence les mêmes types d’atouts pour cette matière.

Tout d’abord l’absence d’odeur désagréable de cette matière. Contrairement à leurs tenues techniques habituelles. Là clairement, ils me disaient avoir le sentiment que leur transpiration restaient coincée dans les fibres de ces tissus synthétiques.

Ensuite venait la sensation de fraîcheur et de « respirabilité ».  Je ne suis vraiment pas certaine que ce soit très français comme terme … Etant donné qu’ils l’ont tous les trois utilisé, je le reprends.

Et enfin, le plaisir d’avoir un produit qui devant de plus en plus agréable étaient pour tous une très bonne surprise.

En ce qui me concerne, voici ma conclusion après 1 semaine d’entrainement sous la canicule : étonnant ! Incroyable.  Le t-shirt en chanvre restait, comment dire, pour être la plus honnête possible ? Acceptable. Et sincèrement, pour un t’shirt porté 4 fois dans une telle fournaise, donc bien trempé, c’était plus qu’acceptable.

Ce qui est certain :  je ne dégageais pas d’odeur qui aurait pu me valoir un commentaire de mes compagnons de sortie. Ah oui, à eux, je ne  leur avais rien dit. Bien sûr, ils savaient que je portais  un t-shirt en chanvre. Jamais, ils n’auraient pu imaginer que je n’avais pas fait ma classique petite lessive … J’étais en grève, mais ça, ils ne le savaient pas.

En conclusion, test de l’anti-tshirt qui pue : le chanvre apporte une très belle solution !